top of page
  • Photo du rĂ©dacteurRomain Raynal

đŸŽ¶ Quid de la production musicale đŸŽ¶

DerniĂšre mise Ă  jour : 2 juin 2023


Quid de la production musicale

Suite Ă  mes prĂ©cĂ©dents articles qui vous ont donnĂ© des clĂ©s pour professionnaliser vos productions musicales, je vous explique aujourd’hui le rĂŽle et les origines de cette profession. Tentons de mieux comprendre ce mĂ©tier aux multiples facettes et aux contours parfois flous.



Que s'appelerio “producere” :



Quid de la production musicale

Le producteur, aussi appelĂ© rĂ©alisateur artistique, est en quelque sorte le chef de projet de la crĂ©ation d’un disque ou d’une Ɠuvre enregistrĂ©e. Il est chargĂ© d’avoir une vision globale du projet, de mettre en relation les diffĂ©rents intervenants, de choisir le studio, etc
 Il s'implique dans des Ă©tapes comme la direction artistique, les arrangements musicaux, l’enregistrement et les programmations des instruments, le coaching vocal, le mixage voir le mastering. Il est le fil conducteur de toutes les Ă©tapes et fait gĂ©nĂ©ralement le lien entre les artistes et les labels.


Psychologue, visionnaire, technicien, entrepreneur, le mĂ©tier de producteur est diffĂ©rent en fonction de chacun, de ses compĂ©tences, de ses goĂ»ts et des dĂ©sirs de l’artiste ou de la maison de disque avec qui il travaille. C’est pour cela qu’il est difficile de trouver une dĂ©finition uniforme.


Etymologiquement, producteur vient du latin producere qui signifie “guider” “mener vers l’avant”. Ainsi, il est le moteur du projet, il apporte sa vision Ă  l’univers d’un artiste ou d’un groupe de musique. Certains producteurs, comme Brian Eno (U2, Coldplay), ont d’ailleurs Ă©tĂ© reconnus pour leur avant-gardisme et leur influence dans le domaine de la musique. D’autres encore comme Clive Davis (Whitney Houston, Janis Joplin) pour avoir su dĂ©nicher des artistes de talents ou pour ĂȘtre des gĂ©nies du sample comme les Daft Punk ou du Hip Hop comme Dr. Dre ou Timbaland.



Quid de la production musicale

Souvent confondu avec le producteur “financier”, il s’agit pourtant de mĂ©tiers bien distincts. RattachĂ© Ă  un label ou une maison de disque, son rĂŽle est de gĂ©rer les finances et veiller Ă  ce que le projet soit rentable. Les deux mĂ©tiers sont souvent amenĂ©s Ă  travailler ensemble et Ă  gĂ©rer des artistes chacun avec sa spĂ©cialitĂ©, finance ou musique. Pour compliquer les choses, il arrive que certains jouent sur les deux tableaux comme Quincy Jones (Michael Jackson) en s'impliquant musicalement et Ă©conomiquement.


Les outils de production Ă©tant en constante Ă©volution, de nouvelles vagues de producteurs voient rĂ©guliĂšrement le jour et dans leur sillage, plĂ©thore d’artistes. En dĂ©finitive, il n’existe pas un producteur qui ressemble Ă  un autre.

Essayons tout de mĂȘme de comprendre ce qui les unit en regardant les origines de cette profession.


La production Ă  travers les Ăąges :

Quid de la production musicale

Pour trouver l’origine du mĂ©tier de producteur, il nous faut remonter Ă  l’aube des annĂ©es 50 avec l'Ă©mergence des studios d’enregistrement. Dans un premier temps, le rĂŽle du producteur est de s’assurer du bon dĂ©roulement de l’enregistrement des orchestres. Mais rapidement, le materiel Ă©volue et certains producteurs se dĂ©marquent en tentant de nouvelles approches et en expĂ©rimentant une technologie alors balbutiante.


Quid de la production musicale
George Martin et les Beatles en studio,1966

Parmi eux, un certain George Martin, producteur de musique classique Ă  la tĂȘte de Parlophone est en recherche de nouveaux talents pour Ă©toffer son catalogue dans un style de musique Ă©mergent : le rock’n’roll. C’est ainsi qu’il croise la route des Beatles qu’il juge dans un premier temps comme “OK, mais pas ouf”. Mais leur humour et leur intelligence ont fini par le convaincre. AprĂšs un remaniement du groupe, une collaboration de prĂšs de 8 ans se met en place, durant celle-ci prĂšs de 190 titres sont enregistrĂ©s, dont 27 numĂ©ro 1 des charts. ConsidĂ©rĂ© comme “le cinquiĂšme Beatles", il devient tour Ă  tour mentor, arrangeur, ingĂ©nieur du son. George Martin les accompagne mĂȘme dans leurs expĂ©rimentations autour de la musique indienne sur l'album Sgt. Pepper's.


L’arrivĂ©e des samplers va lancer les premiers producteurs hip-hop dans les annĂ©es 80, aussi appelĂ©s beatmakers et dans les annĂ©es 90, la musique Ă©lectronique avec un nouveau courant, la French Touch dont sont issus des groupes comme Air ou encore Daft Punk. Plus rĂ©cemment l’informatique a apportĂ© beaucoup de possibilitĂ©s et des artistes comme Skrillex ou encore Petit Biscuit ont su tirer profit des nouveaux outils pour faire Ă©merger de nouveaux courants musicaux.


Trombinoscope :


À la lecture de cet article, vous remarquez qu’il est difficile de dresser un profil type. Voici une liste non exhaustive de plusieurs archĂ©types de producteurs et je vais tenter de vous les dĂ©crire.


Le technicien :
Quid de la production musicale

Le geek de la prod, derriĂšre son Ă©cran et ses machines, il peut travailler pendant des heures le son de caisse claire. Toujours Ă  la recherche de nouvelles façons de crĂ©er et de faire Ă©voluer sa musique, il ne laisse rien au hasard, son but ultime c’est d’avoir “le son”.



Le multi-instrumentiste :
Quid de la production musicale

Touche Ă  tout redoutable, il joue de tous les instruments, chante, rĂ©alise les clips, certains vont mĂȘme jusqu’à crĂ©er les chorĂ©graphies. Il a une vision claire de ce qu’il veut faire et de comment il va le faire. Il est souvent l’artiste pour lequel il produit mĂȘme s’il s’accorde parfois du temps pour des collaborations.


Quelques exemples : Prince, Charlie Puth, Dave Grohl, Björk


Le visionnaire :
Quid de la production musicale

A mi-chemin entre l'homme d'affaires et le producteur de musique, il est visionnaire, dĂ©couvreur de talent. Assis dans l’ombre au fond du studio, s’il ne dit rien c’est qu’il analyse. Il est lĂ  pour diriger l’artiste, le pousser Ă  se dĂ©passer. Il s’implique moins dans la technique mais sa vision de l’industrie musicale et son flair en font un dĂ©nicheur de talent.



Le DJ, producteur, remixeur :
Quid de la production musicale

En plus d’enflammer le dancefloor, certains DJ en crĂ©ant des remixs originaux sont devenus des producteurs de talents. Reconnus pour leur flair, ils vont dĂ©nicher un acapella mĂ©connu et en faire des tubes internationaux et propulser des carriĂšres.



Producteurs “bankable” :

Quid de la production musicale

Avec le temps, certains producteurs se sont assurés une solide réputation en signant des succÚs commerciaux et pour un artiste, collaborer avec eux signifie le succÚs assuré.


Parmi les producteurs les plus influents de l'industrie musicale figurent des noms tels que Timbaland, Dr. Dre et Mark Ronson, qui ont chacun marqué leur époque avec des productions innovantes et ont lancé la carriÚre de nombreux artistes.


Timbaland, de son vrai nom Timothy Zachery Mosley, a connu une carriÚre prolifique dans les années 90 et 2000 en produisant des chansons pour des artistes tels que Aaliyah, Missy Elliott, Jay-Z, Justin Timberlake et Nelly Furtado. Sa signature musicale, caractérisée par des beats lourds et des arrangements audacieux, a été largement imitée et a contribué à définir le son du hip-hop et du R&B de l'époque.


Dr. Dre, quant à lui, est un autre producteur légendaire qui a lancé la carriÚre d'artistes tels qu'Eminem, Snoop Dogg et 50 Cent. Sa marque de fabrique, caractérisée par des basses profondes et des samples soulful, a été l'une des plus influentes de l'histoire du rap.


Mark Ronson, pour sa part, est un producteur britannique qui a connu un immense succÚs dans les années 2000 en produisant des albums pour des artistes tels qu'Amy Winehouse, Lily Allen et Bruno Mars. Son style éclectique, mélangeant des éléments de funk, de soul et de rock, a permis à ses productions de se démarquer dans un paysage musical souvent uniforme.


En collaborant avec des producteurs de renom, les artistes peuvent s'assurer une exposition maximale et une certaine garantie de succÚs commercial. De plus, collaborer avec un producteur célÚbre peut offrir une certaine crédibilité et une validation aux yeux des auditeurs et des professionnels de l'industrie musicale. Cela peut donner aux artistes une plus grande visibilité et une légitimité qui peut contribuer à leur succÚs.


L'avĂšnement des home-studios :



Quid de la production musicale

RĂ©cemment les “bedroom producer”, tel que Finneas (Billie Eilish), ont dĂ©montrĂ© qu’ils pouvaient prendre d’assaut les charts et remporter des Grammys en produisant et en enregistrant des albums intĂ©gralement dans leur chambre. Également, beaucoup de beatmakers ont pu signer de grands “hits” depuis leur home-studio.


En effet, il est dĂ©sormais possible de s’équiper chez soi d’outils professionnels et de produire “à moindres frais” de la musique. Je vous prĂ©pare d’ailleurs un grand dossier sur “tout ce dont vous avez besoin pour produire un album de A Ă  Z”.


En agissant comme des influences mutuelles, les courants musicaux actuels mettent en avant une musique produite dans des home-studios.


L'émergence des bedroom producers fait bouger les lignes de l'industrie musicale en faisant, de plus en plus souvent, passer au second plan la musique enregistrée dans des studios de luxe.


Rajouté à cela le streaming qui, en plus d'avoir divisé drastiquement les revenus des artistes, les oblige à produire beaucoup et réguliÚrement. Ce qui limite grandement les budgets et le temps alloués à un album.


De plus, pour beaucoup d’artistes, il est trĂšs confortable de pouvoir travailler dans le calme, sans avoir la pression de rentabiliser des sessions d’enregistrement coĂ»teuses, avec une Ă©quipe de techniciens. C’est ainsi que Stromae Ă  enregistrĂ© intĂ©gralement son dernier album seul chez lui, prenant ainsi le temps qu’il souhaitait. De fait, seul le mixage a Ă©tĂ© fait en studio.



Quid de la production musicale

A travers ces quelques lignes, j’espĂšre que vous discernez mieux les contours de ce mĂ©tier et qui sait, aura peut-ĂȘtre fait naĂźtre chez vous une vocation. Dans ce cas, je vous invite Ă  lire ces articles qui vous donneront des clĂ©s pour faire Ă©voluer vos productions musicales.

N’hĂ©sitez pas Ă  commenter et Ă  partager sur vos rĂ©seaux sociaux et restez connectĂ©s, de prochains articles arrivent trĂšs bientĂŽt !


56 vues0 commentaire
bottom of page